Rechercher

As-tu, toi aussi, le syndrome de l’imposteur 🙊?

DerniĂšre mise Ă  jour : 23 juin 2021



Il y a quelques semaines, j’ai remis Ă  StĂ©phanie, la rĂ©viseure linguistique qui collabore avec moi, un texte pour mon nouveau site Internet REUSSIRLETECFEE.COM. Nous avons eu une discussion autour de ce passage : « Et non, je n’aimerais pas que le test [le TECFÉE] soit plus facile
 parce que je la trouve belle et unique, notre langue française! »

Lorsque StĂ©phanie m’a retournĂ© la correction de mon texte, elle m’a Ă©crit : « Je me suis permis un petit commentaire personnel dans la marge. »

(Tu sais, quand StĂ©phanie me retourne mes textes rĂ©visĂ©s, j’ai toujours peur qu’elle me juge sur la qualitĂ© de mon français Ă©crit
 J’ai le syndrome de l’imposteur. AprĂšs tout, je prĂ©pare des Ă©tudiants universitaires Ă  rĂ©ussir le TECFÉE. Je devrais donc maĂźtriser toutes les rĂšgles orthographiques et les exceptions de la langue française, non?)

J’ai Ă©tĂ© Ă©branlĂ©e, surprise et rassurĂ©e par son opinion, sans Ă©quivoque, au sujet de la langue française :

« Je suis rĂ©viseure et je trouve qu’il y aurait vraiment moyen d’avoir une belle langue française moins complexe et moins complexante pour ses usagers. Je ne fais pas partie de ceux qui trouvent que le français est une belle langue parce qu’elle est difficile. C’est la langue occidentale la plus difficile Ă  apprendre, prĂ©cisĂ©ment en raison de ses trop nombreuses exceptions et rĂšgles compliquĂ©es. [
] Aussi, le TECFÉE est extrĂȘmement difficile. [
] Les journalistes, rĂ©dacteurs, rĂ©viseurs et linguistes devraient le passer, car le français est leur outil de travail. Mais un enseignant de 1re annĂ©e du primaire? Pas nĂ©cessaire. »

Et v’lan! 😳

Ce commentaire a faire naĂźtre en moi des sentiments contradictoires : la surprise, le doute, la peur et enfin
 le soulagement! Oui, oui! Le soulagement. Comme si, au fond de moi, j’étais soulagĂ©e qu’une langagiĂšre aussi compĂ©tente puisse avoir cette opinion sur la langue française. Peut-ĂȘtre que, depuis un an, j’essayais de me convaincre que le TECFÉE Ă©tait « le meilleur test » pour certifier que nos futurs enseignants maĂźtrisent le français?... Mais, est-ce vraiment le cas? 🧐

Puis, StĂ©phanie poursuit en m’écrivant : « Les amoureux de la langue trouvent quelque chose de passionnant (un genre de dĂ©fi?) Ă  cette complexitĂ©, peut-ĂȘtre parce qu’ils se sentent supĂ©rieurs Ă  ceux qui ne la maĂźtrisent pas. »


Cette question tournait en boucle dans ma tĂȘte et j’avais un certain malaise Ă  l’idĂ©e d’ĂȘtre de ceux qui se sentent supĂ©rieurs Ă  cause de leur niveau de maĂźtrise de langue française



« Or, la langue, c’est fait pour tout le monde, dans des contextes fort diffĂ©rents. Il est temps que la grammaire se dĂ©mocratise et soit accessible Ă  tous, pour que le QuĂ©bĂ©cois qui parle et Ă©crit le français quĂ©bĂ©cois se sente fier de sa langue (et non complexĂ©, dans son rapport vis-Ă -vis de celle de l’AcadĂ©mie française, par exemple). » (Citation de StĂ©phanie
 c’est bien Ă©crit, hein?)

Et je repense Ă  Michel, 50 ans, qui enseigne en formation professionnelle depuis 11 ans et qui m’écrit en novembre dernier : « Si je ne rĂ©ussis pas le TECFÉE avant septembre 2023, je perds mon emploi. » Ouch! Il poursuit en m’écrivant : « Beaucoup de profs vont quitter [la profession]. Ce n’est pas Ă©vident pour nous. »

Bien prĂ©parĂ©, ayant eu des cours privĂ©s offerts par son centre de services scolaire, Michel avait rĂ©ussi tous ses cours Ă  l’universitĂ©. Pourtant, lorsqu’il m’a Ă©crit en novembre 2020, il venait d’échouer au TECFÉE pour une 3e fois


Le 31 janvier 2021, huit semaines aprĂšs avoir commencĂ© la formation en ligne « RĂ©ussir le test de certification en français Ă©crit pour l’enseignement (TECFÉE) », Michel a enfin rĂ©ussi les deux parties du TECFÉE (la rĂ©daction et le code linguistique). Si tu savais Ă  quel point j’étais soulagĂ©e! Non seulement Michel n’avait plus Ă  craindre pour son emploi, mais la formation venait de prouver, encore une fois, qu’elle pouvait faire une rĂ©elle diffĂ©rence sur le taux de rĂ©ussite des Ă©tudiants au TECFÉE.

Enfin, que l’on soit pour ou contre le TECFÉE, il n’en demeure pas moins que les Ă©tudiants qui suivent la formation « RĂ©ussir le test de certification en français Ă©crit pour l’enseignement (TECFÉE) » amĂ©liorent la qualitĂ© de leur français Ă©crit et parviennent, ultimement, Ă  rĂ©ussir le TECFÉE. (C’est ce qui fait que je vis de moins en moins avec le syndrome de l’imposteur.)

D’ailleurs, je te laisse sur les tĂ©moignages d’Évelyne et de Maxim :

Je vous envoie ce message pour vous remercier. Je viens de recevoir mon rĂ©sultat du TECFÉE passĂ© le 6 novembre dernier Ă  l’UQTR et je l’ai rĂ©ussi Ă  80 % (derniĂšres passations Ă©chouĂ©es Ă  58 % et 65 %). Votre formation a Ă©tĂ© pour moi trĂšs bĂ©nĂ©fique et je vous remercie encore d’avoir montĂ© cette ressource pour aider les futurs enseignants.

Évelyne Biron, UQTR

Je tiens Ă  te dire que j’ai fait une passation du TECFÉE le 14 novembre 2020 Ă  l’UQAC. AprĂšs 9 passations consĂ©cutives, j’ai rĂ©ussi le TECFÉE Ă  72 %. Je vais pouvoir finir mon bac en enseignement des arts. Enfin! Je tenais Ă  te remercier d’avoir pris l’initiative de crĂ©er ce programme « RĂ©ussir le TECFÉE ». Ça m’a vraiment beaucoup aidĂ©. C’est une formule interactive qui travaille beaucoup la cognition et l’estime de soi pour rĂ©ussir.

Merci encore pour tout!

Maxim St-Pierre, UQAC





MĂ©lanie St-Onge, M. Éd.

Orthopédagogue

Formation spécialisée de 2e cycle en neuroéducation

info@reussirletestdefrancais.com

258 vues0 commentaire
Logo- Wix.png
  • White Facebook Icon