Rechercher

TECFÉE- Une histoire de stress...

Dernière mise à jour : 23 juin 2021


Tu sais quoi? Chaque fois que je reçois une notification m’annonçant que j’ai reçu un message d’un étudiant commençant par « Bonjour, Madame St-Onge », mon cœur se met à battre très fort. Je sens comme un courant électrique serrer ma poitrine et remonter jusqu’à mon visage, en apportant un mélange de chaleur et de picotement… C’est l’adrénaline, je crois. « Et s’il avait échoué? »


Cela va peut-être te faire sourire, mais, parfois, j’attends avant de lire le message. Comme si je devais systématiquement me préparer mentalement au pire… Cela ne dure jamais bien longtemps, mais on dirait qu’il faut que je prenne le temps de me parler dans ma tête : « Tu sais, Mélanie, c’est possible que cet étudiant t’annonce qu’il a échoué au TECFÉE. C’est statistiquement possible. Tu trouveras une solution, tu lui offriras une formation d’appoint et ça ira! » Par chance, 99 % du temps, c’est pour m’annoncer qu’ils ont réussi!


Ce soir, c’est Caroline qui m’a donné une dose d’adrénaline!


Caroline est étudiante à l’UQAC et elle s’était inscrite à ma formation en ligne, il y a quelques mois, après avoir échoué au TECFÉE une première fois en novembre 2020. En mars, à quelques jours de sa reprise, elle m’avait écrit pour me poser quelques questions et me faire part de son stress pour la reprise du TECFÉE, prévue à la fin du mois. J’avais répondu à ses questions et je lui avais donné quelques trucs pour gérer son stress. Elle s’était alors excusée de m’avoir dérangée un samedi soir : « Merci beaucoup, et désolée du dérangement en ce samedi soir. » Ce à quoi j’avais répondu : « Ce n’est pas bien grave! Je suis là pour vous aider! Lorsque cela est possible, je réponds dès que je reçois les messages. » (Je ne suis pas en train de vous dire que je réponds à vos courriels la fin de semaine et les soirs de la semaine, mais je me laisse le loisir de le faire lorsque plusieurs conditions favorables sont réunies…)


D’ailleurs, pour te donner une idée, c’était un samedi soir, le 13 mars. Une petite neige couvrait le sol, le feu crépitait dans le salon, les enfants s’amusaient sans se chicaner et j’étais bien installée dans mon fauteuil IKEA, une bonne coupe de blanc bien froid et bien sec à la main… La condensation pouvait témoigner du contraste entre le vin froid dans la coupe et la chaleur du foyer. Une B-E-L-L-E soirée, tu vois? (C’est probablement ce qui explique d’ailleurs pourquoi je n’avais pas été stressée par la notification, cette fois…) Caroline et moi n’étions visiblement pas dans le même état d’esprit ce soir-là, mais je sentais que j’avais fait une différence pour elle. J’avais su l’apaiser et la rassurer, peu importe la distance.


***


Or, aujourd’hui, lorsque Caroline m’a écrit, mon cœur s’est mis à battre rapidement. Bien oui… évidemment.


« Bonjour, Madame St-Onge. J’espère que vous allez bien. Pour ma part, je vais merveilleusement bien : j’ai réussi le code linguistique du TECFÉE. Inutile de vous rappeler à quel point j’étais stressée pour ma deuxième passation! Avec l’aide de votre formation, j’ai finalement réussi et je peux enfin tourner la page. Un énorme merci! Je recommande votre formation à tous mes collègues qui devront le passer éventuellement. »


Je suis si fière !


Ce soir, j’ai décidé de m’ouvrir à toi dans le cadre du #defibrutal pour la création de contenu. Cela m’a fait du bien de partager avec toi ce petit bout de moi…

Texte publié le 14 avril 2021 sur ma page Facebook: https://www.facebook.com/TECFEE.CEFRANC.SEL.EUF/photos/318984066328804


Et toi? Quelles émotions le TECFÉE te fait-il vivre présentement?






Mélanie St-Onge, M. Éd.

Orthopédagogue

Formation spécialisée de 2e cycle en neuroéducation

92 vues0 commentaire
Logo- Wix.png
  • White Facebook Icon